‘The Political Line’ : l’expo à ne pas manquer pour découvrir Keith Haring

The ‘Political Line’ est une exposition qui retrace le parcours de Keith Haring, célèbre artiste américain, à travers plus de 130 de ses œuvres. L’occasion de découvrir d’autres facettes de son travail, trop souvent réduit à quelques personnages symboliques.

Photo exposition Keith Haring

Autoportrait, 1985 & affiche de l’exposition © Maryam EL HAMOUCHI

De Keith Haring, j’avais en tête mes cours d’Arts Plastiques de cinquième, la tasse offerte à une personne qui m’est chère, et les affiches placardées dans tout Rotterdam, qui s’est pour six mois revêtue des motifs iconiques de l’artiste. Présents sur les bouches de métro, vitrines des magasins, les fenêtres des tramways, les personnages graphiques de Keith Haring ont envahi la ville. En somme, j’avais une vision réduite de son oeuvre. Les bébés rampants, chiens aboyants et bonhommes transpercés représentaient pour moi le travail artistique de Keith Haring.

Après le Musée d’Art Moderne de la Ville Paris (2013) et le Fine Arts Museum de San Francisco (2014), c’est à Rotterdam que l’exposition s’est installée pour six mois (20/09/15 – 7/02/16). Un clin d’œil à la vie de Keith Haring car sa première exposition en dehors des Etats-Unis se tint à Rotterdam en 1982.

Dès l’entrée de la galerie, la grande biographie murale nous met dans le bain ! Sa vie fut courte, mais riche. Diagnostiqué séropositif en 1988, il décède deux ans plus tard à l’âge de 31 ans. Il eut néanmoins le temps de laisser derrière lui de nombreuses oeuvres, devenues pour certaines incontournables.

frise

Frise biographique retraçant les grandes étapes de la vie de Keith Haring © Maryam EH

C’est en 1978 qu’il développe les motifs caractéristiques de son travail d’artiste, le chien qui aboie et l’enfant qui marche à quatre pattes. A partir de 1982, il se fait constamment arrêter par la police pour ses dessins dans le métro new-yorkais, commencés deux ans plus tôt. Outre ces dates importantes, l’exposition raconte également quelques anecdotes. Comme cette fois où Madonna, encore inconnue, fait une prestation à l’anniversaire de Keith Haring, vêtue d’une tenue en cuir qu’il avait dessinée pour elle.

Au fil de la visite, on découvre une complexité, on s’émerveille devant les couleurs éclatantes et on s’arrête pour réfléchir au sens donné à une œuvre. ‘The Political Line’ se veut comme une progression. Suivre le cheminement artistique de Keith Haring, découvrir toutes les causes qu’il a endossées et dénoncées à travers ces œuvres. Il était particulièrement engagé pour les droits des LGBT, ainsi que dans la campagne anti-apartheid dont il a dessiné le principal motif en 1985. Dans les années suivantes, il a continué à produire des oeuvres engagées pour la campagne ‘Free South Africa’.

free south africa 2free south africa

Motif de la campagne Free South Africa (1985) & une toile dans le cadre de cette campagne (1986)

L’exposition est pensée et présentée par étapes, qui suivent les combats de Keith Haring. De ses travaux dans le métro new-yorkais à l’apocalypse, en passant par la consommation de masse et la religion, de nombreux thèmes sont abordés à travers ses peintures et autres œuvres. Retour en images sur certaines parties de l’exposition. La grande majorité de ses œuvres n’a pas de titre.

Premiers travaux

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

L’Etat et l’individu

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Communication de masse & Consommation

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Apocalypse & Religion

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Eléments originaux

Si vous vous attendez à n’y trouver que des toiles, détrompez-vous ! Pièce phosphorescente, symboles phalliques, poteries… Voici quelques œuvres que vous pourriez rencontrer au détour de la visite. Pour le reste, c’est à découvrir à l’expo !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Amateurs comme initiés, tout le monde y trouve son compte, même les enfants, venus en famille, qui résolvent des énigmes tout au long de l’exposition. Keith Haring, c’est un univers atypique mais accessible, qui mêle la simplicité du coup de pinceaux à la complexité du message.

———————————————————————-

La fondation Keith Haring, créée en 1989 pour continuer l’œuvre charitable de Keith Haring après sa mort, n’a pas communiqué de prochaine exposition pour ‘The Political Line’. Toutes les expositions proposées sont répertoriées sur ce lien. Soyez aux aguets, si ‘The Political Line’ passe près de chez vous, allez-y !

http://www.haring.com/!/exhibitions/upcoming-current

Maryam EL HAMOUCHI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s